LYCÉE MARSEILLEVEYRE
MARSEILLE 08
 

« Les Traités de Rome (1957-2017) : Approche historique et mise en perspective par Monsieur Philippe Mioche. Jeudi 11 mai de 10h à 11h Salle polyvalente.

mercredi 3 mai 2017, par Bon-Micolon

« Les Traités de Rome (1957-2017) :Approche historique et mise en perspective". Jeudi 11 mai de 10h à 11h salle polyvalente.

Par Philippe Mioche professeur à l’institut d’étude politique d’Aix-en-Provence et à la Maison Méditerranéenne des sciences de l’homme, Chaire Jean Monnet de l’histoire de la construction européenne, fondateur du “master d’Etudes européennes

Les deux Traités de Rome qui ont institué, il y a 60 ans, la Communauté économique européenne et l’Euratom, avaient pour but d’établir les fondements “d’une union sans cesse plus étroite entre les peuples européens”, d’assurer le progrès économique et social en éliminant les barrières qui divisent l’Europe, d’obtenir une amélioration constante des conditions de vie et d’emploi des peuples concernés, de mettre en œuvre enfin l’indépendance énergétique du continent pour en garantir la paix et la stabilité. Le Marché intérieur jusqu’à la naissance de l’Euro représentent un prolongement du Traité de Rome….

Ces objectifs – l’indépendance énergétique exceptée – ont été repris par le Traité de Maastricht qui a modifié le Traité instituant la CEE (Communauté économique européenne) pour l’adapter aux nouvelles institutions tout en affirmant sa volonté d’en conserver intégralement les acquis. Les Traités de Rome restent donc bien les textes fondateurs de notre “maison européenne”.

Et si la question d’une défense commune a échoué juste avant leur signature, si la question d’une politique énergétique commune a échoué juste après, ces deux dimensions de la construction européenne sont toujours aujourd’hui d’une actualité brûlante.
A l’heure où de lourdes menaces, tant internes qu’externes, pèsent sur l’Union européenne, l’anniversaire de la signature des Traités de Rome ( 25 mars 1957) doit aussi être l’occasion de revisiter la question de l’idéal européen.
Que pouvaient vouloir dire dans les années 60 les mots « Union », « Progrès », « Indépendance », « Liberté », « Développement » pour les pères fondateurs de la communauté économique européenne ? Qu’est-ce que ces mots peuvent encore vouloir dire de nos jours, à la lumière des derniers traités, des élargissements successifs et des derniers débats ?
Enfin, soixante ans après la signature des Traités de Rome, on est aussi en droit de se demander comment les peuples vivent aujourd’hui leur double identité nationale et continentale et quelles prérogatives leurs différents États sont prêts à abandonner, ou non, dans le fonctionnement futur de l’Union. Une aventure exceptionnelle et unique commencée il y a maintenant soixante ans...
Daniel Micolon

Événements

 
LYCÉE MARSEILLEVEYRE – 83, Traverse Parangon - 13627 MARSEILLE 08 – Responsable de publication : Mme Claire MORICONI
Dernière mise à jour : jeudi 19 octobre 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille