LYCÉE MARSEILLEVEYRE
MARSEILLE 08
 

Compte rendu de la journée du 19 mars 2013

samedi 27 avril 2013, par Administrateur SPIP

 

La journée mondiale de l’eau a été instaurée en 1992 par la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED). Elle a pour objectif d’attirer l’attention sur l’importance de l’eau et de promouvoir la gestion durable des ressources en eau douce. Elle se célèbre le 22 mars de chaque année.

Les sentinelles de l’eau ont donc voulu s’inscrire dans le sillage de cette journée en multipliant leurs actions durant la semaine du 22 mars 2013 et en organisant une grande journée événement le 19 mars 2013.

Celle-ci avait pour but de rassembler toutes les sentinelles du Lycée (soit plus 130 élèves et 7 professeurs) autour d’une conférence du Lycée René Caillé qui œuvre sur des projets à Madagascar (chantiers d’adduction d’eau par pompage solaire avec des jeunes de lycée professionnel) puis d’une présentation des travaux de chaque groupe de l’établissement devant des personnalités (Conseil Mondial de l’Eau, Conseil Régional, Société des Eaux de Marseille). L’inauguration du point test a été l’événement central de la journée et a été relayée par la presse.

 

Le développement durable ne s’arrête pas à un simple problème environnemental. Il prend en compte la dimension solidaire et la nécessaire synergie des actions et des hommes pour préserver nos ressources et construire un monde stable. Cette journée a reflété cet esprit : les élèves ont été attentifs, respectueux et admiratifs de ce que les autres avaient réalisé. Aucune tension, aucun problème…Elèves et professeurs ont partagé ce grand moment de l’année avec plaisir, motivés pour aller plus loin.

 

Les actions se poursuivent pour 2013 : finalisation du point test, rapport d’activités, sensibilisation des autres lycéens à partir d’un film, nettoyage de plages, préparation de la représentation du lycée à l’occasion des journées Unesco…

Des actions qui ne sont pas vaines, comme le rappelle le secrétaire général de l’ONU et qui commencent souvent par de petits changements, notamment dans nos propres pratiques au quotidien.

 Pour l’équipe, MC de Riberolles

 

« Une personne sur trois vit déjà dans un pays connaissant un stress hydrique modéré ou grave, et d’ici à 2030 près de la moitié de la population du globe pourrait souffrir de pénuries d’eau – on estime alors que la demande sera de 40 % supérieure à l’offre. Les rivalités s’aggravent entre les cultivateurs et les éleveurs, l’industrie et l’agriculture, les villes et les campagnes, l’amont et l’aval, et entre les différents pays. Face aux changements climatiques et aux besoins des populations, dont le nombre et la prospérité ne cessent de croître, nous devons unir nos efforts pour protéger et gérer cette ressource fragile et non renouvelable. »

Message de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU
Journée mondiale de l’eau 2013


Voir en ligne : Les messagers de l’eau (2°7)

 
LYCÉE MARSEILLEVEYRE – 83, Traverse Parangon - 13627 MARSEILLE 08 – Responsable de publication : Mme Claire MORICONI
Dernière mise à jour : vendredi 10 juillet 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille