LYCÉE MARSEILLEVEYRE
MARSEILLE 08
 

Projet pigments et ocres

vendredi 23 janvier 2015, par Administrateur SPIP

La couleur bleue de l’Antiquité à nos jours
Florence Boulc’h
Enseignante Chercheuse à l’Université d’Aix Marseille 
rattachée au laboratoire MADIREL (Matériaux Divisés, Interface, Réactivité, Electrochimie).
 
Pourquoi avons-nous décidé de nous concentrer sur la couleur bleue plutôt que sur une toute autre couleur ? 
Il faut s’intéresser à la préparation des pigments bleus pour s’apercevoir qu’à de rares exceptions, ils furent partout et de tout temps artificiels. En effet, dans la nature, les roches bleues utilisables pour façonner des objets sont rares. On ne peut guère citer que le lapis-lazuli et l’azurite.
Dans ce contexte, il nous semble important de montrer avec quelle ingéniosité les hommes, poussés par la forte charge esthétique de cette couleur, ont réalisé artificiellement les matériaux bleus qui leur faisaient défaut. En ce sens, nous pouvons dire des pigments bleus qu’ils constituent des marqueurs de l’histoire de la chimie.
 
 
LYCÉE MARSEILLEVEYRE – 83, Traverse Parangon - 13627 MARSEILLE 08 – Responsable de publication : Mme Claire MORICONI
Dernière mise à jour : samedi 21 avril 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille