LYCÉE MARSEILLEVEYRE
MARSEILLE 08
 

Rencontre européenne de Cracovie ... Le Lycée Marseilleveyre rejoint « les Relais de la mémoire. »

lundi 12 décembre 2016, par Bon-Micolon

LA MÉMOIRE CONSTRUIT L’AVENIR
PAMIĘĆ BUDUJE PRZYSZŁOŚĆ
AUS DER ERINNERUNG ENTSTEHT DIE ZUKUNFT
MEMORY BUILDS THE FUTURE

Notre établissement était représenté à Cracovie les 19, 20,21 et 22 octobre 2016 à l’occasion d’un rencontre européenne autour de la problématique suivante : Propagande et enrôlement : outils de guerre . Ce thème se prolongera les 9, 10, 11 et 12 mars 2017 à Marseille.. Des professeurs d’histoire et d’EMC s’associeront avec des élèves aux lycées Diderot et Victor Hugo dans l’organisation de ces journées. En octobre 2017 les relais de la mémoire se déplaceront à Vienne en Autriche. Le programme des journées de mars prochain sera publié prochainement en ligne.

« Si dans les années à venir, nous voulons construire une sorte d’Europe sur les crématoires d’Auschwitz, l’histoire seule peut nous y aider. La nouvelle Europe, liée par les signes et les symboles de son terrible passé, est une remarquable réalisation ; mais elle demeure à jamais hypothéquée à ce passé. Si les Européens veulent conserver ce lien vital- Pour que le passé de l’Europe continue de donner à l’Europe présente un sens qui vaille réprobation et un dessein moral-, il faudra l’enseigner à nouveau à chaque relève des générations. L’ « Union européenne » peut bien être une réponse à l’histoire, elle ne saurait jamais en être le substitut ». Tony Judt, Après guerre,une histoire de l’Europe depuis 1945.

« L’Europe doit connaître et assumer tout son passé commun, ses zones d’ombre et de lumière ; chaque État membre doit connaître et assumer ses failles et ses fautes, être au clair avec son propre passé pour l’être aussi avec ses voisins. Pour tout peuple, ce travail de mémoire est exigeant, souvent difficile, parfois pénible. Mais il protège l’avenir des errements du passé, car c’est lui qui permet de reconstituer sur des bases saines l’unité nationale mise à mal par les trahisons antérieures ; c’est encore lui qui rend possible une réconciliation durable entre nations autrefois ennemis" ».
Simon Veil de l’Académie française Mes combats. Edition Bayard 2016.

« Le grand ennemis de l’Europe est le scepticisme, le désespoir, la lassitude »
Edmund Husserl (Vienne 1935).

Portfolio

  • Dépôt d'une gerbe à Auschwitz-Birkenau
  • Never again Auschwitz
  • Table ronde entre des déportés et résistants avec les jeunes à (...)
  • Au Château du Wavel à Cracovie
  • Accueil au Lycée Witkowski par Elżbieta Szewczyk-Gurgul
  • Restitution des ateliers par les jeunes en groupe multiculturel.
 
LYCÉE MARSEILLEVEYRE – 83, Traverse Parangon - 13627 MARSEILLE 08 – Responsable de publication : Mme Claire MORICONI
Dernière mise à jour : dimanche 21 janvier 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille